Football Club Bercher 

 

 

 FCB     

25 septembre 2013 ( Coupe ) : FC Bercher I - FC Chêne-Aubonne 2 : 3 ( 0 : 2 )


Compte rendu fait par Vincent Barbay :

 

Pour ce 32ème de finale de la coupe vaudoise, le FCB avait le plaisir de recevoir la talentueuse équipe du FC Chênes-Aubonne. Après Azzuri Riviera il y a 2 ans, Bottens l'an passé, c'est de nouveau un pensionnaire de 3ème ligue qui se dresse devant nous.

Plus qu'un gros test, c'est carrément un véritable challenge qui est proposé aux rouges avec la venue du leader de 3ème ligue du groupe 1, qui a aligné 4 victoires en autant de matchs. Du coup, 30 minutes avant le coup d'envoi, pas mal de questions se posaient au bord d'un Communale dans un état magnifique (merci pingo), propice à développer un joli foot, le tout par une belle soirée d'automne.

Ces fameuses questions, donc :

 

  1. Le président sera-t-il présent au coup d'envoi (Mme a zumba le mercredi soir) ?
  2. Cyril sait-il qu'on a match ce soir ?
  3. Y aura-t-il assez de rouge pour accompagner la délicieuse chasse d'après match concoctée par notre bocuse national (Merci à la famille Riond) ?
  4. S'il y a assez de rouge, y aura-t-il assez de chasse ?
  5. Notre Goalie-Wall-Ludo a-t-il réglé ses problèmes de tuyauterie ?
  6. La légende de David contre Goliath va-elle être revisitée par des bourlatzapis motivés après le contrecoup subi dimanche contre Poliez ?
  7. Combien de goal va enfiler le visiteur au maître des lieux ?
  8. Est-ce qu'un nombre suffisant de caisse de bière a été mis au frais en cas d'exploit des rouges ?
  9. La MusicBox va-t-elle cracher la musique du slip en fin de match ?
  10. Fabi s'est-il remis de son escapade bruxelloise ?

 

Et bien il faudra attendre la fin du résumé pour y découvrir les réponses (et pas forcément dans l'ordre).

 

C'est donc avec un esprit de rachat par rapport à sa dernière sortie que le FCB se présente sur le terrain. Avec Ludo-le-Gastro'nome dans les caisses. Les tauliers Pupu et Marco dans l'axe flanqués des deux jeunets Rom et TeuTeu sur les côtés. Gaguy retrouve un poste en 6 qu'il connait bien. Bryan et Upi bloquent les couloirs. Loic soutient les 2 pointes que sont Jules et Robin. Quand sur le banc, il te reste Lapinou, Dario, Dédé, Fabi (en petite forme certes, question 10), Cyril (arrivé en retard, question 2) et Pec comme goalie remplaçant, le coach s'estime bien chanceux par rapport aux saisons passées. Finalement, seul le président n'est pas là (question 1) au coup de sifflet qui lance la partie. (Oui, le Président s'occupait de sa 1ère si jolie famille, il a rejoint sa 2ème famille sur le coup de 21h20... Pour finalemenr retrouver sa 1ère famille vers 00h42...)

Et tout de suite, tu te dis, pffffff….. ce match va être bien compliqué. En face, ça va vite. Très vite. Ça combine bien, ça se trouve facilement dans les espaces, ça touche le cuir, c'est jeune et talentueux. De plus, t'as leur N° 6 qui vient à chaque fois de nulle part qui se retrouve seul et qui t'en plante 2 durant les 45 premières minutes. Sans un Ludo des grands soirs (question 5) et quand même une présence défensive qui s'est améliorée au fil des minutes, on aurait pu prendre notre petite tasse de thé avec un déficit au tableau d'affichage (qu'on a pas d'ailleurs) plus évident.

Pour bon nombre de présent, mais surtout pour le visiteur et sa sympathique et forte cohorte de supporter, la messe semble dite surtout qu'on a peu approché la surface du goalie adverse et qu'on a peu maîtrisé le ballon, celui-ci semblant nous brûler les soccolis.

Au coup de sifflet de reprise, Robin a cédé sa place à Cyril qui vient se placer aux côtés de Gaguy dans l'axe, histoire de densifier un peu et procéder en contre avec le seul Julien resté en pointe. Aubonne sort son N°6 (ah celui-là, on pourrait y coller le dan dessus avec une feuille de transfert) et Bercher prend confiance et surtout retrouve de sa jouerie. Tout n'est pas parfait, mais on commence à se montrer dangereux. Bryan, Loic, Upi et Jules commencent à bien se trouver dans les contres. Et puis, Jules concocte un petit une-deux de manuel avec loic, avant de loger un boulet sous la transversale. Aubonne frustré et surpris hurle au loup ou plutôt au hors-jeu. Les blancs commencent à s'énerver. Le corbeau (bon) active le mode "jaune pour la gueule".

Et dans la continuité, le FCB appuie un peu plus sur l'accélérateur. Ca virevolte de tous les côtés, ça presse, ça rentre dans le cadre d'un visiteur (certainement trop vite satisfait de sa première mi-temps) qui ne comprend plus trop ce qui se passe. Et hop, coup-franc à 18 mètres légèrement excentré sur la gauche. Loïc prend position, se concentre et envoie un joli petit ballon qui rebondit et fuse sur la rosée. Le goalie touche mais ne peut empêcher le cohu de finir dans les filets. Le Communale explose, les ultras de la chenaux descendent contre les barrières avant de vite remonter pour se gargariser avec une tournée de piousse pour fêter l'égalisation. Manque juste Bingo-vice-président pour craquer une torche.

Il reste un peu plus de 20 minutes à tenir. Dédé relaye Rom. C'est notre Upi national qui descend d'un cran pour permettre à Dédé-le-goupil de s'occuper de l'animation offensive sur le côté droit.

Tenir, tenir, profiter d'un contre ou attendre les pénos.. Au plus fort de la pression, on recule, on plie mais comme le roseau contre le Chêne-Aubonne, on ne rompt pas. On se défend bec et ongle, ludo rassure, Pupu et Marco coupent bien pendant que Cyril découpe bien….

On va y arriver à ces pénos. C'est fait, 90ème, on y est. Merde, il n'y en a qu'un seul et il n'est pas pour nous. Upi n'a pas eu le choix et commet l'irréparable dans les 16. Le gars d'Aubonne s'élance et limpide frappe sur la gauche. Ludo est bien parti, mais ne peut rien faire. Reste 3 minutes d'arrêt de jeu. Mais on n'y arrivera pas. 3-2 au final (questions 6 et 7).

Rageant, frustrant, mais rassurant. Le FCB a montré un beau visage en 2ème partie de match devant un parterre nombreux (60-70 personnes, peut-être plus) et de connaisseurs (Dominique Blanc, Président de l'ACVF, Gérard Vontobel, Président de la commission de discipline de cette même ACVF, CuiCui et le Dan, Présidents d'honneur du FCB, la section chenaux, notre belle escouade des féminines et bien d'autres).

Et pour répondre aux questions 3, 4, 8 et 9, oui il y a eu assez de bière pour étancher nos soifards, idem pour le rouge (vaudois ?) et la chasse. Quant à la musique du slip, elle a bien retentit, même si la victoire n'était pas au rendez-vous.

Rendez-vous samedi contre les grands favoris du groupe, dans la patrie de Stan Wawrinka sur le coup de 19h30.

Précédent - Retour - Suivant
1008039 visiteurs

 

 

 

19 septembre 2019

Site mis à jour le
21 juin 2019